Skip to main content

Modernisation du logo du Forem et de sa charte graphique

Depuis 7 mois, la demande de l’emploi en Wallonie est à nouveau repartie à la baisse pour atteindre  le chiffre de 201.797 demandeurs d’emploi inoccupés. Pour renforcer le taux d’emploi en Wallonie, le Forem et le Gouvernement de Wallonie travaillent notamment sur quatre grands leviers : la vaste  réforme de l’accompagnement des demandeurs d’emploi (TIM) qui suit actuellement son parcours  législatif, la digitalisation des services du Forem, le développement de nouvelles formations et un  service aux entreprises toujours plus centré sur les besoins des employeurs. 

Depuis 2017, le Forem a déployé un nombre important d’outils digitaux : Mon profil, Chercher un  candidat, Emploi Box, l’espace personnel, le dossier unique, le calculateur des aides à l’emploi, etc.  Ces services incarnent les premières transformations importantes entamées par le Forem. Pour  poursuivre cette mue digitale, 12 nouveaux projets IT verront le jour d’ici à fin 2022 (l’inscription  simplifiée, le matching automatique des profils avec les offres d’emploi…). 

En parallèle, le Forem continue à investir dans l’humain et dans ses installations pour garantir son  ancrage « phygital ». D’une part, 60 conseillers et 5 psychologues sont venus renforcer les équipes qui  accompagnent chaque jour les demandeurs d’emploi. D’autre part, les services clientèles ont été  entièrement modernisés. 

Une offre de formations en perpétuelle évolution 

Avec la relance économique de ces derniers mois, les opportunités d’emploi sont beaucoup plus  nombreuses et les besoins de main-d’œuvre qualifiée se sont renforcés. Pour y répondre, le Forem et  ses 53 centres de formation (dont 24 Centres de compétence) proposent plus de 350 formations à un  métier. Parmi celles-ci, 193 sont d’ailleurs dédiées aux métiers en pénurie, dont 37 rien que pour la construction.  

Sur cette offre de services, le Forem innove également. Après avoir revu son catalogue de formations  durant le confinement, le Forem a développé son offre de formations à distance (le nombre d’heures  de formation dispensées par ce canal a d’ailleurs plus que triplé). En plus de mettre la priorité sur les  1.000 places de formation dans le secteur de la construction, le Forem développe et lance de nouvelles  formations sur mesure (par exemple la formation coup de poing pénuries pour l’entreprise Nonet) ou  des formations alternées pour répondre à des besoins spécifiques d’entreprises (par exemple pour  bpost).  

Une approche sectorielle du service aux entreprises

Pour le Service aux entreprises du Forem, améliorer le taux d’emploi en Wallonie passe par un  renforcement de la satisfaction des offres qui sont gérées par ce service (plus de 420.000 offres  d’emploi depuis le début de l’année). Pour y parvenir, le Forem va miser sur l’autonomie digitale des  entreprises pour des prestations simples (encodage des offres d’emploi), de sorte que les conseillers  puissent se consacrer à davantage de prestations sur mesure (présélections, Jobdays, etc.). En plus de  cette approche, le Forem va mettre sur pied une approche sectorielle de la gestion des offres et des  recrutements des futurs collaborateurs. Actuellement, plus de 65.000 entreprises utilisent les services  du Forem.  

Un nouvel accompagnement pour l’ensemble des demandeurs d’emploi  

Les trois premiers leviers évoqués prendront toute leur mesure et seront amplifiés une fois que la  vaste réforme de l’accompagnement des demandeurs d’emploi (TIM – Talents Impulsion  Mobilisation), portée par la Ministre de l’Emploi et de la Formation, Christie Morreale, sera votée et  mise en œuvre. Cette nouvelle façon de prendre en charge chaque demandeur d’emploi constitue la  pierre angulaire de la dynamique visant à renforcer le taux d’emploi en Wallonie. Ce nouvel  accompagnement prévoit de démarrer dès l’inscription au Forem. Sur base des informations fournies  par le demandeur d’emploi, sa proximité à l’emploi et sa maturité numérique, le Forem l’accompagne  selon l’une des 4 modalités de prise en charge : digitale, à distance, sectorielle ou socio professionnelle. L’accompagnement digital et à distance est déjà en grande partie effective grâce à la  mise en place d’une équipe d’e-conseillers. En ce qui concerne l’accompagnement sectoriel et socio professionnel, des projets pilotes sont en cours pour éprouver le modèle, en parallèle du parcours  législatif du nouveau décret qui se finalisera très prochainement. 

Cette approche phygitale va permettre aux demandeurs d’emploi d’utiliser les services du Forem en  toute autonomie, tout en libérant du temps pour accompagner les personnes les plus éloignées de  l’emploi (actuellement 44 % des demandeurs d’emploi ne disposent pas du CESS). 

Modernisation de l’image du Forem 

La communication joue un rôle très important pour le Forem et ses différents services. Ces derniers communiquent très régulièrement afin de mettre en lumière les opportunités d’emploi ou les  formations disponibles. Toutes ces communications prennent évidemment place sur différents  supports. Pour pouvoir s’adapter à l’ensemble des canaux de communication (online/offline) avec  lesquels nous travaillons (Facebook, LinkedIn, Instagram…), il était fondamental de revisiter la charte  graphique et le logo du Forem, vieux de près de 20 ans. 

Les travaux de création et de conception ont été réalisés en interne. La mise en œuvre a été anticipée  afin d’éviter tout gaspillage et de s’inscrire dans une logique de renouvellement des stocks et de mise  à jour planifiée des supports. De plus, depuis de nombreuses années, le Forem n’a quasiment plus  investi dans ses enseignes, dont la durée de vie habituelle de 15 ans a été dépassée. Le Forem profite  par ailleurs de cette modernisation identitaire pour investir dans des enseignes moins  consommatrices d’énergie (- 60 %).

Thierry Ney 

Directeur Communication corporate et Porte-parole
071/20 67 31 – 0491/72 46 16
communication.corporate@forem.be

Admin

Author Admin

More posts by Admin